Définition

La danse assise est une activité physique à part entière pour les personnes âgées à mobilité réduite et/ou en institution. Elle sollicite l’individu en mettant le corps mais aussi l’esprit à contribution. Des parties isolées peuvent enrichir d’autres activités. La musique, le rythme et divers objets servent de support pour accomplir et améliorer les mouvements qu’il est encore possible d’exécuter. Une musique entraînante et rythmée amène la personne qui l’écoute à l’accompagner de gestes. Cette interaction entre la musique et le mouvement est à la base de la danse. Le contact et la convivialité au sein du groupe sont ainsi favorisés, de même que le bien-être et la joie de vivre. Un cours dispensé de manière vivante a une influence positive sur la vie quotidienne.

 

Les objectifs suivants sont visés :

Activer et entraîner les activités de la vie quotidienne

Détendre et relâcher

Améliorer la concentration, l’attention, la capacité de réaction et la coordination

Partager une expérience en communauté

Sortir du train-train quotidien

Renforcer la confiance en soi

Éprouver du plaisir en bougeant

Réveiller des souvenirs

Une leçon de danse assise est très variée, et composée de manière créative. Le thème est souvent en rapport avec la saison. Des chants, des poèmes, des textes courts peuvent accompagner l’activité.

 

Développement

C’est Ilse Trutt, une monitrice de danse expérimentée d’une université allemande, qui a importé l’idée de la danse assise. Elle désirait tirer les personnes âgées de leur passivité. Des jeux dansés furent aussi proposés, puis progressivement des danses assises aux personnes âgées en perte d’autonomie.

Le développement au niveau européen, de la danse senior fit naître l’idée d’une rencontre internationale. La première rencontre eut lieu en 1983 en Belgique. D’autres suivirent, biennales puis triennales dès 1998. en 2001, les monitrices suisses de danse folklorique organisèrent la rencontre de Fiesch. En 2004, une délégation se rendit au Danemark, en 2007 en Allemagne. Lors de ces rencontres, des ateliers furent proposés sur le thème des « danses assises », c’est ainsi qu’elles furent introduites en Suisse.

Rosmarie Fehlmann, ancienne responsable zurichoise de danse folklorique, écrivit les premières chorégraphies et prépara les premières cassettes de musique intitulées « Sitz-und Kombitänze ». En 1990, Suzanne Bolliger-Heuss, ancienne responsable suisse de danse folklorique, prit part au séminaire « danse assise » à Hannovre. A ce moment-là, elle se concentrait au développement de la danse senior, et le domaine de la danse assise ne figurait pas dans ses priorités. Lors de la conférence suisse des responsables de branches sportives, il était rappelé que la danse assise n’était pas une tâche prioritaire. Les danses assises étaient reléguées à la gymnastique, et chaque année, une petite heure leur était consacrée lors des cours de perfectionnement.

 

Un nouveau développement s’installe

En 1995, Trudi Moser-Lehmann reçut la mission de transmettre des danses assises aux monitrices et moniteurs. Elle avait reprit la responsabilité de la danse folklorique dans le canton de Soleure. Elle suivit avec intérêt, en 1996, les exposés de Christel Schulze et Edith Kruse lors d’un séminaire à Hanovre. Plus tard, elle y retourna en compagnie de Theresa Martinelli-Biaso, directrice de cours de Zurich, qui avait créé et transmis avec succès des danses assises. Les deux femmes retournent en Suisse avec l’idée de transférer un projet identique en Suisse. Un an plus tard, le premier cours d’introduction (aujourd’hui cours spéciaux) était lancé avec succès par Pro Senectute Soleure. D’autres cours de formation et de perfectionnement suivirent régulièrement, chaque année.

Depuis 1997, des participants ont suivi 13 cours spéciaux dans lesquels le projet de danse assise fut introduit.

 

Organisation

Actuellement, il existe environ 25 groupes de danse assise qui pratiquent régulièrement.

 

Voir la rubrique : « Tanzangebote für SeniorInnen : Tanzen im Sitzen ».

 

D’autres groupes pourraient être formés. Les personnes intéressées (hommes ou femmes) à les diriger peuvent suivre un cours spécial de trois jours ainsi que des jours annuels de perfectionnement.

 

Trudi Moser-Lehmann

Theresa Martinelli-Biaso